Home > « Shrinkflation » : les prix augmentent, les quantités baissent !
Retour
Publié le 21/09/2023

« Shrinkflation » : les prix augmentent, les quantités baissent !

RETOUR EN HAUT DE PAGE

Les prix augmentent, les quantités baissent !

 

  •  L’intervention porte sur la « shrinkflation » (réduction de la taille des produits), où les entreprises réduisent les quantités de leurs produits tout en augmentant les prix. Par exemple, des paquets de chips Lay’s sont passés de 150 g à 135 g, entraînant une augmentation de 60 % du prix au 100 g.
  • La « shrinkflation » n’est pas illégale ; c’est une stratégie marketing utilisée par les industries pour maintenir les prix tout en réduisant la taille des produits.
  • D’autres exemples de « shrinkflation » incluent des espaces plus larges entre les pyramides Toblerone, moins de chewing-gums dans les paquets, des chips Pringles plus petites et moins de crème dans les Oreos.
  • Le ministre français de l’Économie, Bruno Le Maire, a critiqué cette pratique comme étant trompeuse et abusive. Par exemple, les couches pour bébé de la marque Pampers ont été réduites de trois couches par paquet, tout en augmentant le prix de 3,28€, soit une augmentation de 10 centimes par couche.
  • Il y a un appel à une plus grande transparence dans l’étiquetage des produits et à d’éventuels changements législatifs pour lutter contre la « shrinkflation ».

 

Shrinkflation : on est pris pour des pigeons?

  • Rodolphe Bonasse discute de la « shrinkflation », où les quantités de produits diminuent tandis que les prix restent les mêmes ou augmentent.
  • La shrinkflation peut être difficile à détecter pour les consommateurs car ils ne remarquent pas toujours la réduction de la quantité des produits mais finissent par payer davantage.
  • L’accent devrait être mis sur le prix unitaire (prix au kilo ou prix au litre) pour mieux gérer les budgets d’épicerie.
  • Le manque de réglementation permet aux entreprises de pratiquer ces méthodes, mais il y a des appels en faveur de plus de transparence.
  • Des préoccupations sont soulevées quant à l’impact sur les consommateurs, en particulier ceux aux budgets limités, et à la nécessité d’une intervention gouvernementale pour protéger les intérêts des consommateurs.
  • Environ 30% des Français disposent de moins de 100 euros de budget mensuel, nécessitant une intervention urgente de l’État et du système économique pour éviter un déclassement social massif.

La shrinkflation est une pratique qui a augmenté ces derniers mois. Les ONG la dénoncent comme une forme d’inflation masquée et appellent à une transparence sur les étiquettes des produits.

Les industriels utilisent cette méthode pour augmenter leur chiffre d’affaires face à l’inflation qu’ils subissent. Pour expliquer cette hausse des prix, ils pourraient notamment être amenés à renseigner clairement les clients sur leurs achats. Par exemple, en intégrant de nouvelles étiquettes qui éclairent le client à la fois sur les processus industriels du produit et sur les ingrédients utilisés.

Les distributeurs offrent à leurs clients dans les grandes surfaces leurs marques distributeurs qui permettent d’avoir des prix gelés. Ils tentent de lutter contre la shrinkflation en négociant les prix avec les industriels.

Comment lutter contre la shrinkflation ?

  • Être vigilants et lire attentivement les étiquettes des produits.
  • Se tourner vers des produits de marque distributeur, qui sont souvent moins chers.
  • Éviter les lots, maxi formats et produits familiaux, qui sont souvent présentés comme une bonne affaire, mais qui peuvent cacher une augmentation des prix.

Shrinkflation : une pratique courante

La shrinkflation est un concept qui fusionne les termes « rétrécissement » et « inflation ». Il permet de décrire la réduction de la taille ou de la quantité d’un produit, tandis que son prix reste inchangé. Ce procédé légal et autorisé fait en sorte que le prix affiché d’un produit que l’on achète ne change pas, même s’il doit faire face à une hausse de son prix. Le seul moyen de ne pas changer le prix du produit est de réduire la taille du produit.

Quelles sont les causes de la shrinkflation ?

  • L’une des raisons principales de la shrinkflation est l’augmentation des coûts de production, comme la hausse des prix des matières premières et des coûts de main-d’œuvre.
  • Une autre cause est le comportement du consommateur, qui est généralement plus sensible aux changements de prix qu’aux modifications de la taille ou du poids d’un produit. Cela incite les entreprises à réduire discrètement la taille plutôt que de hausser le prix.
  • Les entreprises utilisent également des techniques de marketing subtiles, comme des designs d’emballage trompeurs, pour minimiser la perception du changement de taille. Souvent, il y a peu ou pas de communication sur ces modifications.

Quelles sont les conséquences de la shrinkflation ?

  • La conséquence directe pour le consommateur est une diminution du pouvoir d’achat. De plus, ce phénomène peut entraîner la sensation d’être trompé par les industriels.
  • Du côté des marques, la shrinkflation peut entraîner une perte de confiance des consommateurs. Ce qui risque de pousser le client vers des concurrents plus transparents.
  • À l’échelle macroéconomique, la shrinkflation contribue à une forme d’inflation cachée qui n’est pas facilement mesurable.

Shrinkflation : Carrefour dénonce une trentaine de produits

L’inflation a des conséquences importantes sur l’économie et le pouvoir d’achat des ménages. Il est nécessaire de prendre des mesures urgentes pour faire face à cette crise.

Carrefour a dénoncé une trentaine de produits de shrinkflation dans ses supermarchés. Le but est d’être plus transparent envers les consommateurs. C’est avec des étiquettes orange que Carrefour va procéder au « name and shame », anglicisme signifiant « nommer et faire honte ». La chaîne s’engage à renégocier ses tarifs avec les industriels concernés par la shrinkflation.

Inflation : Un gouvernement impuissant ?

  • L’inflation en France demeure élevée, avoisinant les 5% en août par rapport à l’année précédente.
  • Le gouvernement français cherche des solutions pour faire face à l’impact de cette inflation sur le pouvoir d’achat et l’augmentation de la pauvreté.
  • Carrefour, une enseigne de grande distribution, a mis en lumière ce problème en identifiant 26 produits dans leurs magasins concernés par la « shrinkflation ».
  • Le gouvernement prévoit d’introduire une loi rendant obligatoire la transparence des fabricants lorsqu’ils réduisent la quantité ou la qualité du produit, dans le but de résoudre le problème de l’inflation.

"Ces marques sont tellement puissantes qu’elles peuvent en abuser"

libération

07 septembre 2023

Télécharger

Download document

Ce site internet utilise des cookies La société ARISTID Hub utilise des cookies ou autres traceurs pour faciliter l'utilisation du site, améliorer la performance et la sécurité du site, réaliser des statistiques de fréquentation et de navigation du site. Certains cookies, autres que les cookies fonctionnels et de sécurité, nécessitent votre accord pour être déposés. Vous pouvez changer d'avis à tout moment en paramétrant vos cookies. Pour en savoir plus sur notre politique de cookies, cliquez sur ce lien : Vie privée et cookies

Accepter
Refuser

Gestion des cookies

Pour vous permettre de bénéficier des services proposés par le site, d’optimiser son utilisation en améliorant son contenu et son ergonomie, le site utilise des cookies.

Vous pouvez à tout moment activer/désactiver les cookies.

Cookies fonctionnels (non paramétrables)

Ces cookies sont indispensables au bon fonctionnement du site et sont strictement nécessaires à la fourniture d’un service que vous avez expressément demandé.

Cookies statistiques

Les Cookies statistiques (ou de mesures d’audience) aident à comprendre comment les utilisateurs interagissent avec le Site, à connaître l'utilisation et les performances du Site, à établir des statistiques, des volumes de fréquentation et d'utilisation de divers éléments aux fins d'améliorer l'intérêt et l'ergonomie de nos services. Pour en savoir vous pouvez consulter notre rubrique "Vie privée et cookies".