Retour
Publié le 22/01/2023

Toujust : le nouveau modèle de supermarché / BFM TV

RETOUR EN HAUT DE PAGE

Toujust : le nouveau modèle de supermarché / BFM TV

Quelle est la spécificité de l’enseigne Toujust ? Cette enseigne amène un nouveau modèle en France. Il existe déjà le modèle coopératif. Dans ce type d’enseigne les clients sont partie prenante et participent au fonctionnement du magasin : encaissement à la caisse ou encore remplissage de rayon. Pour récompenser ces actions, une réduction de 10 à 15% sur le panier est obtenue.

Toujust est basé sur un modèle collaboratif

L’idée est de remonter l’ensemble de la chaîne de distribution afin de réduire le nombre d’intermédiaires pour gagner quelques euros en caisse.

Pourquoi cela ne va pas changer considérablement le modèle de la grande distribution ?

Dans le secteur de la grande distribution deux éléments sur l’offre font varier les prix.

Le premier élément est l’approche mathématique du nombre d’intermédiaires. Le second est la masse de volume d’achat.

Nous pouvons prendre le modèle de LIDL qui achète d’énormes quantités ce qui lui permet d’obtenir des prix d’achat très compétitifs.

Il existe en hypermarché entre 30 000 et 50 000 références.

Dans les magasins discounts entre 1500 et 2000 références.

Il y a moins de choix mais beaucoup plus de volume à l’achat. C’est grâce à cela que les enseignes discount peuvent tirer les prix vers le bas.

Dans le cas de Toujust il aura des écarts mais peut-être pas aussi significatif qu’attendu car l’enseigne est relativement petite en volume d’achat.

Michel Edouard Leclerc et Domnique Schlecher annoncent 20% d’augmentation sur les lessives et shampoing d’ici mars
Actuellement, les prix des marques sont encadrés.Nous sommes dans une période de négociations entre les distributeurs et les industriels.
Celle-ci se termine 1er mars. Ces négociations concernent le prix d’achat des produits des grands industriels par les distributeurs.
C’est une lutte de géants entre nestle et danone d’un côté et Super U, Leclerc et Carrefour. Les distributeurs tentent d’obtenir le prix le plus bas possible !

Le 1er  critère de fréquentation de magasin après la proximité c’est le prix !

Ce qui est important pour les consommateurs est l’image prix. Ce terme désigné l’idée que l’on a du prix. Cela influe la prise de décision du consommateur sur le choix d’une enseigne plutôt qu’une autre.

Faut-il des stocks avant le mois de mars ? Cela ne va pas servir à grand-chose. En effet, même si la lutte est concentrée sur l’élément du prix ; il reste beaucoup d’alternatives en rayons : produits 1e prix, produits de marque distributeur ou marques nationales. Nous pouvons noter entre 20 et 30% d’écart de prix sur produits similaires.

Il ne faut pas oublier les dispositifs promotionnels où distributeurs et industriels se rencontrent pour trouver un arrangement.

Exemple : mise en place d’une promotion spéciale : 2 produits achetés = le 3ème gratuit.