Retour
Publié le 02/06/2022

Les parfums / William a midi

RETOUR EN HAUT DE PAGE

Retrouvez Rodolphe Bonnasse tous les mercredis sur le plateau de C8 dans l’émission « WILLIAM À MIDI ». Au programme : Le business des parfums.

Combien coute une bouteille de parfum en France ?

En moyenne il faut compter 63 euros pour un parfum de grande marque ! C’est beaucoup…et les prix ne cessent d’augmenter : aux débuts des années 2000 cette moyenne se situait à 46 euros…Les marques de luxe n’ont jamais gagné autant d’argent en vendant des parfums. Toutes veulent avoir leur best-seller ! Surtout en France. Le pays est le premier marché européen en la matière. Surement parce que chez nous, le parfum c’est culturel mais aussi parce que le pays abrite un savoir-faire ancestral, notamment dans le sud-est de la France.

La création d’un parfum dure 5 à 7 ans :

Plus la phase de recherche et de création est longue, plus le produit sera cher. Car pendant les 5 à 7 ans où la marque investit dans un produit sans le commercialiser, elle perd de l’argent. Argent qu’elle espère récupérer lors de sa mise en vente. Donc oui, ce temps est l’une des explications de ces prix aussi élevés. Mais ce n’est pas le seul.

Le prix des matières premières entre aussi en comptes. Les matières premières pour les parfums ce sont des fleurs ou des herbes qu’il faut d’abord faire grandir et prospérer. Une fois qu’elles sont arrivées à maturités, il faut les récolter, bien souvent à la main, car il s’agit de produits très fragiles. Résultat, certaines de ces matières premières sont vendues à prix d’or !

Exemple avec la fameuse rose Sentifolia que l’on a vu dans le reportage est dont le concentré vaut 10 000 euros le kg ! L’iris, autre produit très apprécié des parfumeurs coute, elle, jusqu’à 20 000 euros le kg une fois transformé en concentré !

Et c’est le cas de tous les ingrédients que l’on trouve dans nos parfums ? 

Non certain coutent qu’une dizaine d’euros le kg. C’est le cas de l’eucalyptus et de la citronnelle par exemple. Donc pour les marques l’enjeu est d’utiliser intelligemment chaque ingrédient pour trouver une formule qui plaise …et qui soit économiquement rentable ! Certaines vont jusqu’à insérer des produits de synthèse dans la composition de leur parfum…mais là on ne parle plus de parfumerie de luxe. Ça concerne plutôt les produits premiers prix qui eux peuvent parfois couter moins de 10 euros le flacon.

Quand vous achetez un parfum de luxe, vous pouvez être un peu près sûr que ce sont surtout ces matières précieuses qui sont utilisées. Alors attention : dans le reportage on a vu une récolte à Grasse, dans le sud de la France. S’il y a 70 ans, la ville et ses alentours abritaient plusieurs centaines d’agriculteurs spécialisées dans la fleur à parfum… aujourd’hui c’est extrêmement rare que les marques se fournissent là. Généralement elles vont à l’étranger chercher ce dont elles ont besoin : en Inde, en Turquie ou en Bulgarie notamment.

Le packaging du parfum représente un budget

D’abord il sert à payer le flacon et le packaging ! Car, qui dit produit de luxe, dit beau à l’intérieur ET à l’extérieur ! Et c’est vrai que certains flacons sont de vrais œuvres d’art dessinées par de grands designers. Il faut ensuite créer les moules adéquates et les produire…en verre évidemment (pas de plastique dans le luxe) ! Certains sont tellement compliqués que les finitions sont obligatoirement faites à la main…ce qui ajoute encore une fois du temps et de l’argent.  Ce flacon représenterait 15% du prix. Donc oui, le flacon est plus cher que le parfum !

Mais le plus gros est clairement utilisé par le marketing. Car un parfum, pour qu’il marche bien, doit apporter une part de rêve à ceux qui l’achètent. Un luxe, qui ne peuvent pas toujours s’offrir, mais qu’ils se permettent une fois de temps juste en s’achetant un parfum de luxe. Pour cela il faut multiplier les spots publicitaires qui, pour certains, sont quasiment de petits films. Et surtout il faut une égérie ! Une star hollywoodienne de préférence. Et ça, ça coute très très cher !

Ajoutez à tout cela, une concurrence rude

En moyenne 400 nouveaux parfums sortent par an…donc en plus de ces spots publicitaires, de ces égéries stars de cinéma…il faut que le produit soit mis en valeur dans les parfumeries…qui elles aussi prennent un pourcentage sur chaque vente !

  • Produit long à créer et ingrédient onéreux
  • Flocons luxueux, parfois montés à la main
  • Spots publicitaires qui coutent des milliers d’euros et égérie aux contrats mirobolants
  • Et enfin mise en valeur du produit dans des parfumeries qui prennent une marge sur chaque vente…